Venise : une « ville-musée» face à son avenir

« Ville contre nature » pour Chateaubriand, Venise est aux yeux de Le Corbusier « le plus prodigieux événement urbanistique existant sur cette terre ». Capitale de la Vénétie, Venise - « ville hydraulique » constituée de 118 îles séparées par des canaux et reliées par des ponts - est une ville portuaire du nord-est de l’Italie, située sur les rives de la mer Adriatique. Ancienne puissante économique, politique, navale, militaire et culturelle, Venise est devenue un des archétypes de la massification touristique et de ses conséquences. L’image donne à voir non seulement Venise, île principale du centre historique, mais aussi une partie des îles de la lagune nord et de la lagune sud. Si le centre historique stricto sensu compte 55 000 habitants environ, la métropole vénitienne comptabilise au total 260 000 personnes. Elle appartient à l’aire métropolitaine de Padoue-Trévise-Venise, qui compte 1,6 million d’habitants. Ville « touristique » par excellence, Venise pense aujourd’hui son avenir et sa sauvegarde entre la « ville-musée » et la ville du XXIe siècle, où cohabiteraient habitants, touristes et multiples activités.
Publié dans : 
Pour les cibles :