Tags et Filtres

Résultats de la recherche

15 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Japon / Chine- Les îles Senkaku: souveraineté, frontières et rivalités de puissance en Mer de Chine orientale

    Date de publication:

    8 Juin 2020

    Depuis 1972, l’archipel des îles Senkaku en japonais, Diaoyutai en chinois, est l’objet de revendications conflictuelles entre Tokyo, qui les contrôle, et Pékin et Taipei. Situées dans le sud de la Mer de Chine méridionale, ces iles minuscules, inhabités et sans ressources essentielles mais disposant d’une vaste ZEE sont le symbole et le prétexte à l’affirmation des rivalités géopolitiques entre deux grandes puissances asiatiques et mondiales, la Chine populaire et le Japon. Plus largement, elles témoignent des logiques de maritimisation des Etats et des économies contemporaines et éclairent les processus croissants de territorialisation des espaces maritimes par les Etas côtiers dans le cadre de la mondialisation.

    Tags associés:

  2. Japon- Okinawa: une île et un archipel au rôle géostratégique pour la projection de la puissance états-unienne en Asie

    Date de publication:

    11 Mars 2021

    Au contact entre la Mer de Chine orientale et l’océan Pacifique, l’île japonaise d’Okinawa dans l’archipel des Ryûkyû est à mi-chemin entre Taiwan et la grande île méridionale de Kyûshû. Elle occupe donc dans le dispositif maritime de l’Asie de l’Est un emplacement géostratégique de premier plan. Sous contrôle direct des Etats-Unis de 1945 à 1972, Washington y maintient toujours aujourd’hui une présence militaire aéronavale exceptionnelle, en particulier face à la Chine populaire, malgré le rejet massif de la population. Okiwana joue en effet un rôle central dans les capacités de projection des armées étasuniennes dans une région traversée par de très fortes tentions géopolitiques. Les bases qui y sont installées rappellent qu’il ne peut y avoir projection de puissance sur les mers et les océans sans forces aéronavales d’un côté et sans bases et points d’appui terrestres pour les accueillir de manière permanente de l’autre.

    Tags associés:

  3. China – Hainan: Marinestützpunkte Yulin und Yalong, Machtprojektion und Grenzkonflikte im Südchinesischen Meer

    Date de publication:

    11 Juin 2020

    Im Süden des riesigen chinesischen Festlandes hat die Insel Hainan - lange Zeit in peripherer Lage und somit isoliert gelegen - seit den 1990er Jahren eine echte Metamorphose durchlaufen. Der Tourismus spielt dabei eine wichtige Rolle (vgl. der Badeort Sanya). Vor allem aber befinden sich im Süden der Insel zwei Marinestützpunkte von größter strategischer Bedeutung: Yulin und Yalong. Der zweite beherbergt die mit nuklearballistischen Raketen ausgerüsteten U-Boote (SSBN) Chinas. Während das Südchinesische Meer - und ganz allgemein Ost- und Südostasien - zu den privilegierten maritimen Schauplätzen des geostrategischen, geopolitischen und geoökonomischen Wettbewerbs zwischen den Ersten und Zweiten Weltmächten gehört, haben die Vereinigten Staaten heute das Monopol der Seemacht verloren, das sie dort seit 1945 innehatten. Die Maritimisierung [der als Prozess der Steigerung des internationalen Handels auf dem Seeweg definiert ist] Chinas bringt für Peking die Kontrolle und Beherrschung, den Besitz und die Aneignung der Küstenmeere mit sich und führt damit zu zahlreichen Grenzkonflikten mit den anderen Staaten der Region in den Inselgruppen der Paracels und Spratleys. Dies ist auch eine Erinnerung daran, dass es keine Machtprojektion auf die Meere und Ozeane ohne Seestreitkräfte und Stützpunkte gibt.

    Tags associés:

  4. LETTRE D'INFORMATION GEOIMAGE NUMERO 3- LES FRONTIERES

    Date de publication:

    25 Novembre 2020

    Edito : frontières à la Une En 2020, la question des frontières se pose toujours avec insistance dans l'actualité. Dans l'Himalaya, soldats chinois et Indiens, appartenant à deux grandes puissances, se sont affrontés en juin 2020. A l'est de la Méditerranée, les Turcs s'affirment comme puissance régionale contre leurs alliés de l'OTAN, les Grecs, à propos des gisements off-shore. Enfin, l'épidémie de COVID apporte, elle, tous les jours des informations sur les fermetures et réouvertures de frontières. Les frontières sont également un sujet d'actualité pour les candidats aux concours de l'enseignement, puisque le CAPES externe et l'agrégation externe mettent la question des frontières du monde à leurs programmes. Enfin, les programmes scolaires de terminale, dans leur premier chapitre en enseignement de spécialité, abordent la question des océans et de l'espace, comme dernières frontières. Face à cette multiplicité de problématiques, la géographie et les images satellites offrent des outils et une approche intellectuelle permettant de saisir ces enjeux. C'est l'objet de cette troisième lettre d'information qui aborde la question des frontières en éclairant quelques dossiers. Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

    Tags associés:

  5. Chine- L’archipel des Paracels: construire des îles pour projeter sa puissance et contrôler la Mer de Chine méridionale

    Date de publication:

    14 Septembre 2020

    En Mer de Chine méridionale, l’archipel des Paracels est sous contrôle de la Chine populaire. Elle s’en est emparée en 1974 au détriment du Viêt-Nam, qui en réclame toujours depuis la souveraineté, tout comme Taïwan. Ce conflit – qui est à la fois territorial, car insulaire, et frontalier, car maritime - témoigne que pour Pékin la maritimisation du pays passe par la maîtrise, la possession et l’appropriation des mers bordières. Cette projection suppose pour être efficace de disposer de points d’appuis terrestres de qualité, tels l’archipel des Paracels. Quitte à y construire à partir de récifs et d’atolls de véritables îles. Les bases qui y sont installées rappellent qu’il ne peut y avoir projection de puissance sur les mers et les océans sans forces navales d’un côté et sans bases et points d’appui terrestres pour les accueillir de manière permanente de l’autre.

    Tags associés:

  6. Chine- Hainan: les bases navales de Yulin et Yalong, projection de puissance et conflits frontaliers en Mer de Chine méridionale

    Date de publication:

    11 Juin 2020

    Au sud de l’immense Chine continentale, l’île d’Hainan – longtemps isolée et marginale – a connu à partir des années 1990 une véritable métamorphose. Le tourisme joue bien sur un rôle important (cf. station balnéaire de Sanya). Mais surtout, le sud de l’île abrite deux bases navales de 1ère importance : Yulin et Yalong, la seconde accueillant les sous-marins SNLE dotés de missiles nucléaires balistiques. Alors que la Mer de Chine méridionale – et plus globalement l’Asie de l’Est et du Sud-Est - est un des cadres maritimes privilégiés de la compétition géostratégique, géopolitique et géoéconomique entre la 1ère et la 2ème puissance mondiale, les Etats-Unis y ont aujourd’hui perdu le monopole de la puissance maritime qu’ils y détenaient depuis 1945. Ces bases rappellent que la maritimisation de la Chine induit pour Pékin le contrôle et la maîtrise, la possession et l’appropriation des mers bordières, débouchant ainsi sur de nombreux conflits frontaliers avec les autres Etats riverains dans les Paracels et les Spratleys. Ces bases rappellent aussi qu’il ne peut y avoir projection de puissance sur les mers et les océans sans les forces navales et sans les bases et points d’appui pour les accueillir que cela suppose.

    Tags associés:

  7. Lettre d'information Geoimage numéro 2

    Date de publication:

    14 Juin 2020

    Edito Alors qu'à la rentrée 2020 la réforme du lycée se poursuit avec la mise en oeuvre des nouveaux programmes de terminale, cette deuxième lettre d'information Géoimage - CNES propose des accompagnements pour les prochains programmes de géographie. Les centres de décision mondiaux et financiers sont abordés avec un dossier portant sur Londres, les enjeux géostratégiques de la maîtrise des mers et océans sont illustrés par un dossier sur l'île Jan Mayen, tandis que le dernier dossier examine une frontière communautaire entre la Grèce et la Turquie et les tensions externes de l'Union européenne. L'entretien de ce mois-ci aborde les apports de Géoimage pour la mise en oeuvre du programme de terminale, dans ses dimensions didactiques et de préparation aux concours. Le dossier en langue étrangère est cette fois-ci en anglais et envisage la question irlandaise et le Brexit. La rubrique "actualités" revient sur les nouveautés du site, comme la réorganisation des dossiers par programmes scolaires au lycée, et les derniers dossiers parus. Nous vous souhaitons une excellente lecture et de beaux voyages depuis l'espace.

  8. Les frontières

    Date de publication:

    29 Mai 2020

    Les frontières sont un type de limites spécifique séparant des États souverains et incluant les frontières maritimes et aériennes. Elles jouent un rôle important dans l’organisation de l’espace et introduisent des discontinuités spatiales multiformes. Très diverses, elles présentent des formes (lignes, aires, points, réseaux), des épaisseurs (du tracé linéaire au front), des fonctions (politiques, sociales, culturelles, etc.) et des contextes géopolitiques et géostratégiques très divers et très différents.

    Tags associés:

  9. Classe de terminale- Enseignement de spécialité en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP)

    Date de publication:

    2 Juin 2020

    Classement des ressources du site CNES-GeoImage par entrées des programmes. Classe de terminale - Enseignement de spécialité en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP) « Analyser les grands enjeux du monde contemporain » Ce programme de spécialité est défini par arrêté du 19-7-2019 publié au BO spécial n° 8 du 25 juillet 2019 et entre en vigueur à la rentrée 2020.

    Tags associés:

  10. Géopolitique- Géostratégie- Points chauds

    Date de publication:

    29 Mai 2020

    Tous les sites ou les territoires ne se valent pas, dans le temps et dans l’espace. Du fait de leur position, de leurs caractéristiques ou de leurs potentialités, certains sont l’objet de rivalités pour leur possession, alors que leur contrôle peut offrir un avantage certain aux centres qui les commandent. Cette partie est divisée en trois domaines : Les grands points de passage et de contrôle (axes, détroits et canaux) Les grandes bases militaires, et les points sensibles, anciens et actuels Les espaces sous tension et les grands points chauds conflictuels

    Tags associés:

  11. Classe de première- Enseignement de spécialité en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP)

    Date de publication:

    3 Juin 2020

    Programme d'histoire-géographie, spécialité en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP). Ces programmes sont définis par arrêté du 17-1-2019 publié au BO spécial n° 1 du 22 janvier 2019.

    Tags associés:

  12. Mers, océans, îles et littoraux

    Date de publication:

    29 Mai 2020

    Les thématiques suivantes correspondent aux grands champs d'étude de la géographie. Chacune des fiches ressources est directement accessible à partir des liens ci-dessous. Certaines fiches, en fonction de leur intérêt, sont disponibles dans plusieurs thématiques.

    Tags associés:

  13. Classe de Terminale- Tronc commun

    Date de publication:

    2 Juin 2020

    Classement des ressources du site CNES-GeoImage par entrées des programmes. « Les territoires dans la mondialisation : entre intégration et rivalités » Ce programme est défini par arrêté du 19-7-2019 publié au BO spécial n° 8 du 25 juillet 2019 et entre en vigueur à la rentrée 2020.

    Tags associés:

  14. Classe de première générale.

    Date de publication:

    3 Juin 2020

    Programme d'histoire-géographie, tronc commun : « Les dynamiques d’un monde en recomposition » Ces programmes sont définis par arrêté du 17-1-2019 publié au BO spécial n° 1 du 22 janvier 2019.

    Tags associés:

  15. Russie- Les îles Kouriles: un archipel frontalier très disputé du fait d’enjeux géopolitiques et géostratégiques majeurs

    Date de publication:

    29 Avril 2020

    Situées au large du continent eurasiatique et au nord du Japon, l’ile Sakhaline et les îles Kouriles ont été une région frontalière maritime et insulaire particulièrement disputée entre le Japon et la Russie. Depuis le milieu du XIXème siècle, on y assiste à un processus permanent de dilatation/rétraction de l’aire territoriale d’une des deux puissances impériales face à l’autre. Depuis 1945, le Japon réclame à Moscou la rétrocession des Kouriles du Sud – les « Territoires du Nord » - et bloque toute signature d’un traité de paix. Pourtant, ces îles ne couvrent que 5.000 km², soit l’équivalent de 1,2 % du territoire du Japon et 0,03% de celui de la Russie. Ce conflit de souveraineté frontalière s’intègre de fait dans des enjeux géopolitiques et géostratégiques continentaux et mondiaux, pour partie maritimes. Au total, alors que Sakhaline connaît un réel dégel grâce à la rente pétrolière et à son insertion dans la mondialisation, en face les Kouriles du Sud demeurent le symbole de la survivance d’une mini-Guerre froide.

    Tags associés: