Tags et Filtres

Résultats de la recherche

7 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Djibouti/Yémen- Le détroit de Bab el-Mandeb: un verrou maritime géostratégique entre la mer Rouge et l’océan Indien

    Date de publication:

    23 Juillet 2020

    Le détroit de Bab el-Mandeb, entre la mer Rouge et l’océan Indien, est un passage stratégique dans une économie mondialisée reposant très largement sur les transports maritimes. Il se trouve en effet sur la route majeure Asie-Europe passant par le Canal de Suez. Ce passage se rétrécit à 25 km de large seulement entre Djibouti et l’Érythrée sur la rive Ouest, et le Yémen, sur la rive Est. Le détroit de Bab el-Mandeb sépare des régions peu peuplées car désertiques, malgré quelques petites villes portuaires. Il s’agit d’un verrou maritime stratégique qui se trouve dans une zone en situation d’instabilité (piraterie maritime), d’Etats fragiles (Erythrée, Djibouti) ou en guerre civile (Yémen). Dans ce contexte, la région voit se multiplier l’installation de nouvelles bases militaires et les ingérences des puissances régionales et mondiales.

    Tags associés:

  2. Les frontières

    Date de publication:

    29 Mai 2020

    Les frontières sont un type de limites spécifique séparant des États souverains et incluant les frontières maritimes et aériennes. Elles jouent un rôle important dans l’organisation de l’espace et introduisent des discontinuités spatiales multiformes. Très diverses, elles présentent des formes (lignes, aires, points, réseaux), des épaisseurs (du tracé linéaire au front), des fonctions (politiques, sociales, culturelles, etc.) et des contextes géopolitiques et géostratégiques très divers et très différents.

    Tags associés:

  3. Classe de terminale- Enseignement de spécialité en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP)

    Date de publication:

    2 Juin 2020

    Classement des ressources du site CNES-GeoImage par entrées des programmes. Classe de terminale - Enseignement de spécialité en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP) « Analyser les grands enjeux du monde contemporain » Ce programme de spécialité est défini par arrêté du 19-7-2019 publié au BO spécial n° 8 du 25 juillet 2019 et entre en vigueur à la rentrée 2020.

    Tags associés:

  4. Mauritanie- Le Guelb er Richât et l’oasis de Ouadane dans le massif de l’Adrar

    Date de publication:

    9 Mai 2020

    Dans l’est du massif de l’Adrar de Mauritanie, le Guelb er Richât est une remarquable formation topographique, unique en Afrique et exceptionnelle par sa taille. La forme concentrique des falaises, bien visibles depuis l’espace, ont valu au Richât le surnom d’œil de l’Afrique. De nombreuses missions scientifiques ont été nécessaires pour comprendre l’histoire géologique de ce site et c’est le naturaliste et explorateur français Théodore Monod qui y a consacré le plus grand nombre de voyages entre 1934 et 1998. A proximité du Guelb er Richât se trouve l’oasis de Ouadane, l’une des quatre fameuses cités-bibliothèques médiévales de Mauritanie. Cette localité aujourd’hui marginalisée a pourtant connu une certaine revitalisation grâce au tourisme depuis le milieu des années 1990.

    Tags associés:

  5. Algérie/Libye: le Tassili n’Ajjer et les deux oasis de Djanet et Ghat, entre patrimoine, tourisme international, frontières et djihadisme saharien

    Date de publication:

    30 Mars 2020

    A la frontière entre l’Algérie et la Libye, le massif du Tassili n’Ajjer fait partie de la ceinture discontinue de massifs gréseux qui forment l’auréole extérieure du système montagneux du Hoggar, l’un des deux principaux ensembles montagneux du Sahara. Les deux petites oasis qui se trouvent sur ses bordures occidentale - Djanet en Algérie - et orientale - Ghat en Libye - ont un temps profité du développement du tourisme national et international, basé sur les remarquables sites de peintures pariétales qui se trouvent sur le plateau du Tassili et dans le massif de l’Akakous. Le tourisme s’est effondré au début des années 2010 en raison de l’extension du djihadisme saharien. A l’écart des grandes voies de circulation, ces deux petites villes se trouvent désormais marginalisées.

    Tags associés:

  6. Algérie- Tamanrasset et le massif du Hoggar: un des grands massifs montagneux du Sahara

    Date de publication:

    15 Mars 2020

    Plus grand désert du monde, le Sahara est peuplé d’environ 8 millions d’habitants et sa densité de population est en moyenne d’un habitant au kilomètre carré. La population de cet immense désert vit de plus en plus dans des villes qui sont elles-mêmes de plus en plus importantes. En dehors des deux grandes métropoles méridionales que sont Nouakchott en Mauritanie à l’ouest et Khartoum au Soudan à l’est, les principales agglomérations se trouvent sur la bordure septentrionale du désert, tout particulièrement en Algérie. L’une de ces villes, pourtant, est située au sud du pays, en plein cœur du Sahara à seulement 300 km de la frontière avec le Niger au sud-est. Il s’agit de Tamanrasset, au pied du massif du Hoggar, peuplée en 2020 de plus de 150 000 habitants.

    Tags associés:

  7. Algérie- Le Grand Alger: une aire urbaine méditerranéenne entre terre et mer

    Date de publication:

    5 Septembre 2019

    Valorisant un site de grande baie exceptionnelle sur le littoral méditerranéen, le Grand Alger compte plus de trois millions d’habitants. Cette aire urbaine est le principal pôle politique, démographique et économique du pays. S’étendant sur la riche plaine agricole de la Mitidja, coincée entre l’Atlas Blidéen et la Méditerranée, l’aire urbaine est confrontée à de nombreux défis d’avenir : croissance démographique, recompositions urbaines, grignotage de riches terres agricoles par l’urbanisation et la périurbanisation…

    Tags associés: