Tags et Filtres

Résultats de la recherche

7 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Chine- L’archipel des Paracels: construire des îles pour projeter sa puissance et contrôler la Mer de Chine méridionale

    Date de publication:

    14 Septembre 2020

    En Mer de Chine méridionale, l’archipel des Paracels est sous contrôle de la Chine populaire. Elle s’en est emparée en 1974 au détriment du Viêt-Nam, qui en réclame toujours depuis la souveraineté, tout comme Taïwan. Ce conflit – qui est à la fois territorial, car insulaire, et frontalier, car maritime - témoigne que pour Pékin la maritimisation du pays passe par la maîtrise, la possession et l’appropriation des mers bordières. Cette projection suppose pour être efficace de disposer de points d’appuis terrestres de qualité, tels l’archipel des Paracels. Quitte à y construire à partir de récifs et d’atolls de véritables îles. Les bases qui y sont installées rappellent qu’il ne peut y avoir projection de puissance sur les mers et les océans sans forces navales d’un côté et sans bases et points d’appui terrestres pour les accueillir de manière permanente de l’autre.

    Tags associés:

  2. Chine- Hainan: les bases navales de Yulin et Yalong, projection de puissance et conflits frontaliers en Mer de Chine méridionale

    Date de publication:

    11 Juin 2020

    Au sud de l’immense Chine continentale, l’île d’Hainan – longtemps isolée et marginale – a connu à partir des années 1990 une véritable métamorphose. Le tourisme joue bien sur un rôle important (cf. station balnéaire de Sanya). Mais surtout, le sud de l’île abrite deux bases navales de 1ère importance : Yulin et Yalong, la seconde accueillant les sous-marins SNLE dotés de missiles nucléaires balistiques. Alors que la Mer de Chine méridionale – et plus globalement l’Asie de l’Est et du Sud-Est - est un des cadres maritimes privilégiés de la compétition géostratégique, géopolitique et géoéconomique entre la 1ère et la 2ème puissance mondiale, les Etats-Unis y ont aujourd’hui perdu le monopole de la puissance maritime qu’ils y détenaient depuis 1945. Ces bases rappellent que la maritimisation de la Chine induit pour Pékin le contrôle et la maîtrise, la possession et l’appropriation des mers bordières, débouchant ainsi sur de nombreux conflits frontaliers avec les autres Etats riverains dans les Paracels et les Spratleys. Ces bases rappellent aussi qu’il ne peut y avoir projection de puissance sur les mers et les océans sans les forces navales et sans les bases et points d’appui pour les accueillir que cela suppose.

    Tags associés:

  3. Indonésie- Les contrastes du Nord de Sumatra: la métropole de Medan, les plantations et les volcans

    Date de publication:

    28 Avril 2020

    L’île de Sumatra a longtemps fait figure de far-west indonésien : occupée par une forêt ombrophile dont la biodiversité est parmi la plus élevée du monde, avec des espèces animales et végétales devenues emblématiques, elle est également depuis l’époque coloniale traversée par un front pionnier qui a largement déforesté l’île du sud vers le nord. Périphérie voire marge éloignée dans l’ombre portée de Java, Sumatra est très inégalement intégrée au reste de l’archipel et aux flux mondiaux. À côté des métropoles qui s’étendent et des vastes plantations de palmiers à huile destinées à alimenter les marchés mondiaux, les forêts et les espaces ruraux qui occupent les volcans du centre de l’île semblent encore très enclavés. Les éruptions répétées du volcan Sinabung depuis 2010 mettent en évidence la permanence des risques dans un espace à l’écart, loin des métropoles et hors des destinations touristiques plutôt tournées vers le lac Toba ou les forêts du Nord. Les paysages visibles sur cette image reflètent ainsi ces contrastes multiples, typiques des espaces ruraux excentrés des vastes pays en voie d’émergence.

    Tags associés:

  4. Russie- Les îles Kouriles: un archipel frontalier très disputé du fait d’enjeux géopolitiques et géostratégiques majeurs

    Date de publication:

    29 Avril 2020

    Situées au large du continent eurasiatique et au nord du Japon, l’ile Sakhaline et les îles Kouriles ont été une région frontalière maritime et insulaire particulièrement disputée entre le Japon et la Russie. Depuis le milieu du XIXème siècle, on y assiste à un processus permanent de dilatation/rétraction de l’aire territoriale d’une des deux puissances impériales face à l’autre. Depuis 1945, le Japon réclame à Moscou la rétrocession des Kouriles du Sud – les « Territoires du Nord » - et bloque toute signature d’un traité de paix. Pourtant, ces îles ne couvrent que 5.000 km², soit l’équivalent de 1,2 % du territoire du Japon et 0,03% de celui de la Russie. Ce conflit de souveraineté frontalière s’intègre de fait dans des enjeux géopolitiques et géostratégiques continentaux et mondiaux, pour partie maritimes. Au total, alors que Sakhaline connaît un réel dégel grâce à la rente pétrolière et à son insertion dans la mondialisation, en face les Kouriles du Sud demeurent le symbole de la survivance d’une mini-Guerre froide.

    Tags associés:

  5. Indonésie- Bornéo: déforestation et front agricole de l’huile de palme dans le Kalimantan oriental

    Date de publication:

    18 Septembre 2019

    En Asie du Sud-Est, l’île de Bornéo - en particulier le Kalimantan oriental - a connu ces dernières décennies un vaste processus de déforestation étroitement lié aux développements de nouveaux fronts pionniers miniers, forestiers ou agricoles. Dans ce cadre général, l’essor des plantations d’huile de palme joue un rôle majeur. En effet, en Indonésie, les surfaces plantées en huile de palme passent de 5,3 à 12 millions d’hectares entre 2004 et 2018 (+ 6,7 millions ha., + 125 %), dont 5,8 millions d’hectares à Sumatra et 5 millions d’hectares à Kalimantan. Cette destruction du capital forestier pose en termes brûlants de grands enjeux ayant trait à l’alimentation, aux dynamiques environnementales et à la durabilité des modèles de croissance adoptés.

    Tags associés:

  6. Thaïlande- Bangkok: la mégapole qui ne dort jamais

    Date de publication:

    8 Septembre 2019

    Située au fond du Golfe de Thaïlande, Bangkok est une mégapole de 19 millions d'habitants marquée par une expansion accélérée, diffuse et sans limite qui génère des recompositions spatiales génératrice d’une violence sociale et politique indéniable. Alors que les gratte-ciels se multiplient formant une skyline de plus en plus imposante, des milliers d’habitations très vulnérables subsistent, en particulier le long des khlongs, ces canaux typiques de la capitale thaïlandaise. Territoire largement mondialisé et ville d'adrénaline et de tous les excès, où les malls côtoient les temples, les marchands de street-food et d’innombrables salons de massage, Bangkok est une ville de contrastes, dont la « liberté de faire et d’être » fait la fierté des habitants.

    Tags associés:

  7. Thaïlande- Phuket: une enclave touristique internationale en recomposition

    Date de publication:

    10 Juillet 2019

    Haut lieu du tourisme asiatique et mondial, emblématique de la mondialisation et de ses dérives, Phuket est souvent réduite à des représentations associées à la tropicalité, au tourisme de masse ou au tourisme sexuel. Recevant plus 9 millions de touristes internationaux pour 42 millions de nuitées par an, l’île connaît une profonde recomposition : elle demeure une sexscape, une destination privilégiée du tourisme sexuel, mais l’arrivée de nouvelles clientèles - les chinois et les séniors occidentaux - renouvelle les spatialités du tourisme sur l’île. L’ancienne opposition plages touristiques sur le littoral occidental et ville thaïe dans la partie orientale est de plus en plus dépassée. Les dynamiques touristiques concernent la totalité de l’île, en voie de touristification, tout comme sa région, et la soumettent à de puissants enjeux environnementaux et sociaux. Phuket est une enclave qui progressivement devient « ville touristique ».

    Tags associés: