Baïkonour et Plessetsk : le basculement géopolitique des territoires spatiaux russes depuis 1991

L’activité proposée permet de réaliser un travail collaboratif sur deux territoires de la puissance spatiale de la Russie montrant les recompositions de la puissance depuis 1991. Les élèves travaillent sur les images satellites du site Géoimage et le commentaire associé pour réaliser une présentation à l’oral soit du cosmodrome de Baïkonour, soit de celui de Plessetsk.

 

 

Niveaux

  • Enseignement de spécialité histoire-géographie, géopolitique, sciences politiques de première générale

 

Thèmes du programme

  • Analyser les dynamiques des puissances internationales.

- Axe 1. Essor et déclin des puissances : un regard historique.
- Jalon 2. Une puissance qui se reconstruit après l’éclatement d’un empire : la Russie depuis 1991. 

 

Objectifs notionnels et compétences

  • Notions : puissance, puissance militaire et spatiale, déclin de l’URSS, affirmation de la puissance russe, recomposition de la puissance, recomposition des territoires spatiaux.
  • Capacités : analyser une image satellite, analyser un texte, travailler de manière autonome en groupes, présenter à l’oral un espace étudié. 

 

Documents et outils mobilisés

 

Démarche 

  • 1e temps : parole du professeur et écoute active des élèves : prise de notes. 1h
  • 2e temps : étude d’un territoire révélateur de la puissance spatiale de la Russie. Travail en groupes possible en scindant la classe en 2 : un groupe travaille sur Baïkonour, un autre sur Plessetsk. 1h
  • 3e temps : présentation orale de l’espace étudié par des élèves. 1/2h
  • 4e temps : mutualisation par la réalisation d’un croquis de synthèse mis en parallèle avec une chronologie. 1/2h
  • 5e temps possible : demander aux élèves de rédiger un texte de synthèse à partir du document de mutualisation. 1/2h
  • 6e temps possible : point orientation sur les métiers du domaine spatial. 

 

Activités des élèves

  • Description du temps 2 : à partir de l’image satellite de Géoimage sur un des deux espaces, les élèves doivent remplir la fiche proposée qui associe à la fois un travail de synthèse cartographique et une mise en contexte chronologique d’un des deux cosmodromes russes. Il doivent également expliquer les recompositions du territoire russe vues sous l’angle de leur territoire d’étude pour, enfin, le présenter à l’oral au reste de la classe. A noter que l’image satellite de Plessetsk et son commentaire sont plus abordables pour les élèves que ceux de Baïkonour. Il est donc possible de différencier des groupes d’élèves en fonction de leurs capacités et difficultés.
  • Description du temps 4 : en classe entière, réalisation d’un croquis de synthèse. Analyse du titre du croquis, liste des éléments à représenter, choix des figurés et des couleurs, classement des éléments dans les parties de la légende, recherche des repères et de la nomenclature à partir d’un atlas, d’une carte en ligne... 

 

Evaluation

  • possibilité d’évaluer les travaux de groupes ou la présentation orale des élèves.
  • possibilité de prendre le troisième site spatial russe, le cosmodrome de Vostochny et de leur proposer un exercice identique à celui réalisé en classe : une capture d’image de google maps ainsi qu’un commentaire court que le professeur aura rédigé (voir site wikipedia pour un plan de localisation des installations spatiales). 

 

Bibliographie/sitographie

  • Jean Radvanyi, La nouvelle Russie, Armand Colin, 2010, 464 p.
  • Pascal Marchand, Atlas géopolitique de la Russie - le grand retour sur la scène internationale, Éditions Autrement, 2015
  • Kevin Limonier et Vladimir Pawlotsky, « La Russie. Une puissance en renouveau ? », Documentation photographique n°8126, La Documentation française, janvier 2019. 
  • L'autre espace : une géographie des sites de lancement spatial - Geoconfluences (brèves) -  http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/breves/sites-lanceme...

 

    Publié dans : 
    Cible/Demande de publication: