Etats-Unis. Le Grand Prismatic Spring du Parc de Yellowstone

Le parc national de Yellowstone, une vaste zone sauvage d'environ 9 000 km² surplombant un site géothermique volcanique mais aussi le plus ancien parc national du monde.
em_grand_prismatic_spring_20120618_phrvf.jpg

Dans cette dépression entourée de hautes pentes largement dénudées coule une rivière. Mais surtout, le fond de la vallée est couvert  d’une masse blanche de laquelle émerge un magnifique petit cratère aux bords jaunes et au cœur turquoise.  L’endroit est accessible, comme en témoigne l’importante route qui longe la vallée, et connu, comme en témoigne le parking où stationnent de nombreux véhicules.

Nous sommes ici sur le site du Grand Prismatic Spring, dans le Parc national de  Yellowstone, créé dès 1872 dans le nord-ouest des Etats-Unis. Il s’étend sur les Etats fédérés du Wyoming, sur lequel se situe l’image, de l’Idaho et du Montana. Du parking, un pont puis un cheminement adapté permettent d’accéder à ce site naturel exceptionnel.
Ce site emblématique correspond à une gigantesque source d’eaux chaudes (70 C) fournissant plus de  2 000 litres d’eau par minutes. Elle est née dans un cratère géant d’un diamètre de plus de 110 m et de 40 m de profondeur. Les différents oxydes et les organismes thermophiles (adaptés à la haute chaleur) colorent les eaux et les bordures de bleus, verts, jaunes ou ors.

La présence de nombreux geysers ou, comme ici, de dômes résurgents, s’explique par le fait que le Parc de Yellowstone correspond à une ancienne caldeira volcanique. Mesurant 45 km sur 85 km, elle surmonte un point chaud correspondant à une remontée, ou intrusion, de magma.  


Publié dans : 
Pour les cibles :