Canada - Québec. La Grande - Baie James : un des plus grands complexes hydroélectriques au monde dans les hautes latitudes froides

Lancée en 1973 par Hydro-Québec, le projet La Grande Rivière-Baie James aboutit à la construction d’un des plus grands complexes hydroélectriques au monde. Il visait un double objectif géopolitique d’autonomisation du Québec face au Canada anglophone, de valorisation et d’intégration des marges boréales dans une logique pionnière. Malgré la démesure des espaces, la dictature des distances et de l’éloignement ou de sévères contraintes bioclimatiques, ces infrastructures ont profondément bouleversé la géographie locale, régionale et provinciale. Dépassant son statut d’îlot ponctuel spécialisé dans l’extraction hydroélectrique, la Baie James est devenue une nouvelle interface entre le cœur laurentien au sud et le Grand Nord arctique, fonctionnant comme un archipel d’isolats en milieu désertique. Pour autant, cette « conquête du Nord » demeure une projection des intérêts géopolitiques et géoéconomiques des grandes régions métropolitaines méridionales, de Montréal à la Mégalopolis de la Côte-Est, drainant à leur profit les richesses des périphéries de l’Hinterland.
Publié dans : 
Pour les cibles : 
Afficher également cette actualité dans les fils événements: 
L'actualité ne sera pas affichée dans les fils événements