Antarctique - Le lac et la station Vostok, le lieu le plus froid du monde

Installée en 1957, à l'occasion de l'année géophysique internationale pour l'étude du climat, la base scientifique russe de Vostok se situe au-dessus du lac le plus austral du monde, le lac Vostok.

em_vostok-20120214.jpg

Contient des informations Pléiades © CNES 2012, Distribution Airbus DS, tous droits réservés. Usage commercial interdit.

Une immensité blanche et glacée traversée par une piste aboutissant à quelques bâtiments couverts de glace et de neige. Nous sommes ici au bout du monde, en plein continent Antarctique au dessus de la station scientifique russe Vostok.

Nous sommes ici sur le site le plus froid de la planète : si la température moyenne est de – 55°C, le thermomètre est tombé à – 90°C en juillet 1983, correspondant à l’hiver australe puisque nous sommes dans l’hémisphère sud.

La station Vostok est située sur l’immense inlandsis, à plus de 3 488 m. d’altitude au dessus d’un immense lac subglaciaire totalement gelé en surface. Celui-ci s’étend sur 16 000 km2 et atteint entre 344 m et 1 000 m. de profondeur selon les sites.

Les 4 000 m de glace qui surplombent le lac constituent des archives bioclimatiques exceptionnelles qui couvrent une période de 400 000 ans.  C’est pourquoi de nombreuses équipes scientifiques internationales viennent y travailler et prélever des carottes de glace afin d’étudier les évolutions du climat sur une très longue durée.  Un enjeu majeur pour étudier les processus de réchauffement climatique qui affectent aujourd’hui le globe. 

Publié dans : 
Pour les cibles :